Nous avons demandé à Maxime Bakleh, cogniticien spécialisé dans les neurosciences et la réalité augmentée appliquées à la Supply Chain, de se joindre à notre équipe pour orienter clairement nos réflexions vers le futur immédiat de la logistique urbaine durable et de la chaîne du froid.
Nous vous proposons un premier canevas de réflexion autour des thématiques suivantes :

– Diesel Euro 6 troisième génération et carburants alternatifs : la transition énergétique en route pour zéro émissions (en ville), à quel horizon avec le calendrier du déploiement des contraintes d’accès en centre-ville. L’engagement de l’éco-système (chargeurs-logisticiens- dans le transport éco-responsable.

– Travailler plus pour polluer moins : comment économiser ou produire plus durablement l’énergie en territoire urbain. Réflexion auprès des acteurs logistiques. Politique sur la création de relais logistiques dans la ville, l’utilisation des modalités de transport alternatives au routier traditionnel, transport à vélo, électrique, fluvial, ferré, utilisation des infrastructures de transport en commun hors heures de pointe pour le fret, heures de livraisons, etc. (comment réussir une cohabitation harmonieuse).

– Mutualiser pour mieux gérer son activité : comment les fournisseurs de services logistiques permettent-ils l’agrégation de plusieurs de leurs clients ? Expérimentations autour de l’utilisation des outils informatiques de pointe pour optimiser la massification et les tournées, assurer un suivi plus précis en température dirigée avec des capteurs intelligents. Solutions d’entrepôts mobiles dans le froid : utiliser l’analyse des ventes pour prédire et anticiper un besoin, le charger par avance en nourriture, commodités ménagères et pharma.

– 85 % des métiers en 2030 n’existent pas encore : quelles transformations pour le chauffeur-livreur et le conducteur ? Quelles adaptations dans les plates-formes logistiques (homme à la machine) ? Dans un premier temps, le monde bascule dans une « ère cognitive ». Après 2030, on parlerait d’être humain virtuel.

– Fluides et gaz : produire le froid embarqué et stationnaire avec le plus faible impact sur l’environnement. C’est possible. Quelle feuille de route avec quelles contraintes ?

– 6,5 milliards d’urbains dont 500 millions en Europe : à quoi va ressembler le consommateur du futur ? Comment assurer la valorisation et la destruction des polluants par des réponses technologiques, législatives et d’urbanisme. Comment intégrer la Reverse Supply Chain dans les mentalités et comment financer le changement ?

– Logistique du futur : drones, consignes urbaines, livraisons à pied, quand le « pneumatique » refait surface (utilisé jadis dans les grandes villes) : solutions gadget ou compléments évidents de la livraison du dernier kilomètre ? Négociations avec le législateur sur les convois de flottes de camions autonome (platooning), l’autorité d’aviation sur le vol autonome des drones, etc.

– Vos idées et suggestions seront étudiées avec la plus grande attention.